Note d’orientation d’ADEPT-Shabaka sur les Actions Humanitaires de la Diaspora Africaine

L’importance des actions humanitaires des diasporas africaines en temps de crise

Les diasporas africaines sont des acteurs humanitaires clés et des parties prenantes de la réponse humanitaire, complétant et comblant souvent les lacunes laissées par les partenaires humanitaires institutionnels (DEMAC 2018, Shabaka EU DiF 2021). Les diasporas réalisent des interventions à tous les stades du lien entre l’humanitaire, le développement et la paix, depuis le renforcement de la résilience avant la crise, la réponse d’urgence, jusqu’au rétablissement et à la reconstruction après la crise.

La pandémie de COVID-19 a contraint les organisations humanitaires et de développement à modifier leurs approches, notamment en raison des restrictions de voyage. Les organisations de la diaspora comme les ONG(I) de développement ont dû s’adapter à la fourniture de réponses humanitaires, et les

organisations et réseaux de la diaspora ont montré qu’ils pouvaient s’adapter plus rapidement que les grandes organisations.

Le changement climatique est déjà un facteur de crise humanitaire dans le monde entier, la dégradation de l’environnement, les phénomènes météorologiques extrêmes, la sécheresse et la désertification touchant de manière disproportionnée les plus pauvres de la planète. Il est également à l’origine de la migration irrégulière à l’intérieur et en provenance de l’Afrique. Ces tendances devraient s’accentuer au cours des prochaines décennies, compte tenu de l’impact croissant du changement climatique prévu dans le rapport récemment publié par le GIEC. Cela nécessitera une action concertée des gouvernements, de la société civile et du secteur privé, non seulement pour réduire les émissions à l’origine du changement climatique, mais aussi pour faire face à ses impacts humanitaires.

Cette note d’orientation, publiée à l’occasion de la Journée mondiale de l’aide humanitaire de cette année, met en lumière des exemples de réponse humanitaire de la diaspora africaine, et identifie les opportunités et les défis de la collaboration avec d’autres acteurs humanitaires pour améliorer leur impact.